Mise en place d’un LVM sous GNU/Linux Debian avec Webmin

LVM (Logical Volume Manager) permet la création et la gestion de volume logique sous Linux. Cela offre à l’administrateur plus de souplesse pour allouer du stockage aux applications ou aux utilisateurs. C’est un système beaucoup plus souple, qui permet par exemple de diminuer la taille d’un système de fichier pour pouvoir en agrandir un autre, sans se préoccuper de leur emplacement sur le disque.

Dans cet article, je vais vous expliquer comment mettre en place un gestionnaire de volumes logiques (LVM) sous GNU/Linux Debian 8 (Jessie). De plus, son administration se fera avec l’outil de gestion de serveur Webmin.

Attention, cet article n’est pas vraiment un tutoriel mais plus un mémento 🙂

 

Définitions

  • PV : Les disques durs, partitions de disques durs, volumes RAID ou unités logiques provenant d’un SAN forment des « volumes physiques » (physical volumes ou PV). Exemple de PV : /dev/sda2.
  • VG : pour « volume groups » correspond à des groupes de PV.
  • LV : pour « logical volume » est sous volumes du VG, c’est une partition virtuelle. Exemple : /home).
  • PE : pour être manipuler, les données sont divisées en blocs de données appelé extensions physiques (Physical Extents).
  • LE : même chose que pour les PE mais au niveau logique (Logical Extent). La taille des blocs est la même dans pour chaque volume logique d’un même groupe de volume (VG).

lvm

 

Installation de LVM sous GNU/Linux Debian 8

apt-get update
apt-get install lvm2

 

Si vous obtenez l’erreur suivante, vous devez installer le package firmware-linux-free :

W: Possible missing firmware /lib/firmware/tigon/tg3_tso5.bin for module tg3
W: Possible missing firmware /lib/firmware/tigon/tg3_tso.bin for module tg3
W: Possible missing firmware /lib/firmware/tigon/tg3.bin for module tg3

Et on démarre le service de LVM :

service lvm2 start

 

Ajout du module LVM dans Webmin

Connectez-vous à l’interface de votre Webmin et cliquez sur le bouton « Refresh Modules« . Puis, allez dans « Hardware » et dans « Logical Volume Management« .

 

Créons notre premier VG (Volume groupe)

Sur mon serveur, j’ai deux disques durs qui ne sont pas encore utilisés. Je vais donc créer un VG avec ces deux-là 🙂 Pour commencer, nous allons lister les disques via la commande fdisk -l

lvm-webmin-03Ici, les disques que je vais utiliser pour mon VG sont /dev/sdb et /dev/sda.

Dans Webmin, allez dans « Hardware« , « Logical Volume Management » et cliquez sur « Add a new volume group« .

lvm-webmin-01Ici, je vais créer le Volume Group « vg-data » avec le disque dur /dev/sda. Je rajouterai l’autre disque après.

lvm-webmin-04lvm-webmin-05

Rajoutons maintenant notre deuxième disque au VG (Volum Group) :

lvm-webmin-06lvm-webmin-07

Créons notre premier Logical Volume

Toujours depuis Webmin, allez dans « Hardware« , « Logical Volume Management« ,  « Logical Volumes » et cliquez sur « Create a logical volume in vg-data« .

Ici, je vais créer un logical volume qui va s’appeler « lv-datas« . Ce volume utilisera donc la capacité totale de mes deux disques durs 🙂 Pour info, le « volume size » se calcule automatiquement 😉

lvm-webmin-08

Monter son logical volume dans Webmin

Maintenant, nous devons créer un système de fichier sur ce LV. Pour cela, dans Webmin, allez dans « Hardware« , « Logical Volume Management« , « Logical Volumes » et cliquez sur le nom de votre LV : « lv-datas« . Ensuite, dans le menu déroulant, sélectionnez « News Linux Native ‘ext4) » et cliquez sur le bouton « Create Filesystem of Type :« . Enfin, cliquez sur « Create ». Après quelques minutes, votre FS (File System) sera créé.

Créez un répertoire où nous allons monter le logical volume :

mkdir /DATAS

Nous allons pouvoir monter ce FS. Toujours dans Webmin, allez dans « Hardware« , « Logical Volume Management« , « Logical Volumes » et cliquez sur le nom de votre LV : « lv-datas« . Dans le champ « Mount LV on :« , renseignez le répertoire que vous venez de créer : « /DATAS« . Pour finir, cliquer sur le bouton « Mount LV on :« . Pour finir, cliquez sur « Create« .

lvm-webmin-12lvm-webmin-11

Afin de vérifier la réussite des opérations, nous allons faire quelques vérifications. Depuis votre serveur, en ligne de commande faite :

lvm-webmin-14

 

Pour aller plus loin

Il vous est possible d’effectuer toutes ces opérations en lignes de commande depuis votre serveur GNU/Linux Debian. Pour cela, je vous invite à lire cette documentation. Vous y trouverez également d’autre information sur les LVM.

Dans la documentation suivante, il y a également des informations utiles à propos de l’administration et la gestion d’un LVM.

Un prochain article verra certainement le jour et il portera sur le remplacement d’un disque dur appartenant à un Volume Group.

 

 

Edite du 18/02/2016 : Je vous déconseille de faire un LVM sans RAID. En effet, il y a quelques jours, un des disques durs de mon serveur a rendu l’âme… ce qui a provoqué un dysfonctionnement complet du LV.

Actuellement, j’ai perdu ce LV, il n’est plus reconnu dans LVM. Je vais essayer de récupérer mes datas avec un outil tiers (testdisk). D’après plusieurs sources, il semble impossible de restaurer un LV quand on perd un disque dur et que nous n’avons pas de RAID…

Je vous conseille de lire cet article qui m’a aidé pour tenter de restaurer mon LV : https://www.novell.com/coolsolutions/appnote/19386.html

 

 

Source 1, 2 et Image.

  • Nico

    GGGG …. parcontre faut pas le faire avec l’interface en francaise car ca merde a mort !!

    • pazpop

      En effet, je n’ai pas pensé à le préciser. Tu as raison ; Webmin en français créer des bugs !! Perso, je l’utilise en anglais 🙂